LES DOIGTS DANS LA CRISE

Aller au contenu | Login

mardi 13 février 2007

A l'ouest, rien de nouveau, et Alex .

danseuse
photos d'Alex Krivtsov
attention, il y a des nus!!

via
| 15 vote(s)

, , , ,



Au commencement était le pingouin...

Mais d'abord, pourquoi, me demande-t-on...
La réponse est simple :
Au commencement était le pingouin qui, n'étant pas manchot, n'en était pas moins grognon. Mais de grognon tout mignon, il devient grincheux et vieux...
les origines du pingouin grincheux
| 4 vote(s)

, ,



Le délire du référencement

surprisevoila ce que peut donner un mélange des mots clés et requêtes qui vous ont conduits ici... toute ressemblance avec des personnes ou des faits ayant existé serait... on s'en fout.

Sur sa distribution linux gratuite et open source, Ubuntu, le pingouin grincheux utilise son 9100 igp chipset driver, couplé à l'accélération de graveur pour regarder les actrices de Heroes. C'est sur, il aurait pu se satisfaire d'un album de san severino, mais "Monsieur Anderson aimait trop Pamela" est un titre qu'il ne chantera jamais.
L'acidité du sel de ses larmes était étonnante : une image digne d'agata bogacka, une astonishia story en somme.
Anna nicole smith l'avait fait fantasmer par ses formes voluptueuses, comme le plaisir gratuit des disques d'Apple, ou des reprises beatles en bossa nova, ou la dérision du blog d'anais dulfer.

Tout n'était qu'illusion, une autentique symph0nie.

Lire la suite

| 0 vote(s)

, , , , ,



Le sens du café...

le café
| 0 vote(s)

, ,



lundi 12 février 2007

Des idées de St Valentin...

no comment...
st valentin
| 12 vote(s)

, ,



Noir c'est noir

noir
le theme just around midnight évolue légèrement... : le header change et s'allège, de même que la sidebar...
Plus sombre... plus ténébreux...

comme mon humeur...

tantric-Before (After we Go)

Vous en pensez quoi...?
| 0 vote(s)

, , , , ,



Peuple du bitume, je t'ai trouvé !

Le Petit Peuple du Bitume

A y est.. Le dernier Daran, le petit peuple du bitume
Alors... est-ce qu'il est bien ...?


Excellent...

Un pur ovni, limite concept album : les titres s'enchainent comme un seul et même morceau, sombre et profond, avec des envolées de guitares magnifiques, des paroles toujours aussi mordantes.

Et le solo du titre d'ouverture de l'album est un pur bonheur : lentement amené par des accords monotones, qui soulignent le poids des paroles, Daran nous emmène toucher le ciel, portés par une mélodie et un jeu aériens, qui rappellent étrangement le "For the love of God" de Steve Vai...

, ou encore la patte si particulière des Pink Floyd...

Ne vous attendez pas à un album rock préformatté 4:30 par morceau... Le plus long frôle les 10 minutes, sans qu'à aucun moment on n'en ressente la longueur.
En conlusion : achetez le, et vous aurez de l'essence pure de Daran... Du brut...




Pour le fun... LOL lisez les articles de MCM et d'Europe 2 sur cet album... Y en a vraiment qui se foulent pas... en plus l'auteur de l'article est meme pas cité !!! 8-O
| 0 vote(s)

,



Controle Technique

pas contentAujourd'hui, visite médicale d'entreprise...

Mouais... Déjà que j'aime pas les médecins en général... alors là... se foutre à poil devant un tpye qui regarde son dossier, vous pèse, prend la tension, pour finir par un "Vous avez grossi.." et un "C'est bon"...
Honnetement, ca sert à quoi... ?

Et pourquoi j'aime pas les médecins...? je n'enlève rien à la compétence ou aux réalisations... mais l'idée de base de la médecine occidentale m'interpelle au plus profond : on soigne toujours les conséquences, jamais les causes...
| 0 vote(s)

,



vendredi 9 février 2007

Auto promo et c'est déjà pas mal


écoutez en un peu plus sur Darkmoon Project...
| 2 vote(s)

, , ,



L'art de l'inutile

Marc Owens pousse la réflexion assez loin dans la recherche de l'inutile, et donc de l'indispensable, en repensant les objets du quotidien...
Comme avec ce tampon/morpion ou cette montre gousset digitale...
Tampon Morpion

Lire la suite

| 4 vote(s)

, , , ,



Le vert, couleur de l'espoir... il attend au tournant
le pingouin grincheux a Les Doigts dans la Crise : Un joyeux melange des mes experiences sur Ubuntu & de mes perigrinnation sur le Web